langage non verbal

La communication ne passe pas uniquement par des mots. Elle repose également sur des gestes, des mimiques, des signaux, qu’ils soient conscients ou inconscients. Ce langage non verbal a un impact très fort sur le recruteur lors d’un entretien d’embauche.

C’est le jour J. Tu as préparé longuement et consciencieusement ton entretien. Tu connais l’entreprise, tu sais quelles sont tes qualités et quels sont tes défauts, tu as appris par cœur ta réponse à la question « parlez-moi de vous ». Tout semble bon. L’entretien terminé, tu penses que le recruteur a été sensible à ton discours, tu lui a peut-être même tapé dans l’œil.

1 semaine plus tard, le recruteur t’appelle, ou te laisse un mail et t’indique que « malgré la qualité de votre candidature et de votre profil, nous ne continuerons pas le processus de recrutement avec vous ». Tu es désemparé, tu ne comprends pas cette décision, tu pensais pourtant avoir bien répondu aux différentes questions de ton interlocuteur.

OUI MAIS… l’image que tu as renvoyée au recruteur a été mal perçue. Ton langage non verbal t’a trahi. Le recruteur a identifié un écart entre ton discours et ton langage corporel.

Lors d’un entretien de recrutement, l’impact des propos tenus sur le recruteur est seulement de 7%

Selon une étude menée auprès de 2000 dirigeants (Source : dailyinfographic)

  1. lors d’un entretien, les propos que tu tiens, n’ont un impact sur le recruteur que de 7%. C’est très faible. Attention il s’agit là uniquement des propos, des idées émises.
  2. L’impact est ensuite dû à 28% par ton expression orale, par la confiance que tu inspires à ton interlocuteur. On parle ici de ta manière de t’exprimer, de la forme et non plus du fond.
  3. Enfin, la tenue vestimentaire, l’attitude et la démarche lorsque tu passes la porte impactent le recruteur à hauteur de 55%.
En entretien, ton impact sur le recruteur est donc lié à 93% par ton langage non verbal

Tu dois donc maîtriser un ensemble de règles que je vais lister.

  • 65% des employeurs affirment que la tenue vestimentaire peut être un facteur de choix décisif entre 2 candidats. Tu dois adapter ta tenue au poste convoité, à la culture de l’entreprise. Attention, même si tu peux venir en jeans baskets dans certaines sociétés, je te recommande une tenue davantage professionnelle lors de l’entretien.
  • Ne pas avoir de connaissances sur l’entreprise est perçu négativement par 47% des recruteurs. En effet, si tu as postulé à une offre ou même s’il s’agit d’une candidature spontanée, cela veut dire que tu t’es intéressé au poste mais aussi et surtout à l’entreprise. Le recruteur pensera finalement que tu viens en « touriste » si tu n’a pas d’informations sur l’entreprise.
  • 67% estiment que ne pas avoir de contacts visuels avec l’interlocuteur est déstabilisant. On a tous vécu l’expérience de parler à quelqu’un qui ne nous regarde pas. C’est une sensation étrange, désagréable. Pourquoi est-ce que ce serait différent pour un recruteur ?
  • L’impact est de 38% pour les candidats qui ne sourient pas. L’idée étant de ne pas sourire bêtement durant 1 heure, mais d’avoir un visage agréable à regarder.

J’ai rencontré un candidat, ohh ça se voyait qu’il était content d’être là. Il n’a pas décroché un sourire de tout l’entretien. »

  • Un grand classique est la position assise avec les bras croisés. L’impact négatif est de 21%. Cette posture est le signe d’une personne fermée, méfiante, qui ne souhaite pas s’ouvrir à l’autre. Or c’est ce qu’un recruteur demande à un candidat lors d’un entretien.
  • Les 30 premières secondes sont primordiales en entretien et ça passe par la poignée de main. Une poignée de main trop molle est mal perçue pour 26% des recruteurs. Attention tout de même à ne pas broyer les doigts de ton interlocuteur, car une poignée de main trop ferme est également mal perçue. Oui je te l’accorde, une bonne poignée de main ce n’est pas facile…
  • 33% jugent négativement les candidats qui ont la bougeotte sur leur siège, qui se balancent de droite à gauche ou d'avant en arrière. Par hasard, aurais-tu envie d'aller aux toilettes ? Ou bien ton niveau de stress est tel que ton corps tout entier tremble ?
  • Se toucher les cheveux ou le visage dérange 21% des employeurs. Cette attitude peut laisser penser que tu n'es pas à l'aise ou peut-être que tu n'es pas très franc, très transparent dans ton discours, dans tes réponses. En effet, les personnes qui se touchent le visage ou les cheveux lors d'une conversation, inconsciemment  le font pour cacher une information, ou déformer la vérité. Un conseil : garde tes mains posées sur le bureau, ou encore mieux, tiens un stylo et un cahier pour prendre des notes.
  • Enfin, faire trop de gestes avec ses mains est perçu négativement par 9% des recruteurs.

L'impact du langage verbal est finalement beaucoup plus important dans le choix final du recruteur, que les propos que tu peux tenir

Si tu lis les articles de mon blog, tu sais que tu dois préparer rigoureusement ton entretien de recrutement. Comment répondre à la question "parlez-moi de vous", comment présenter son parcours, poser les bonnes questions au recruteur etc... mais ce n'est pas tout. il faut maintenant t'attaquer à ton attitude et à ton apparence. Je t'invite à télécharger mon guide "Donne une bonne image aux recruteurs" qui te permettra d'en savoir un peu plus sur l'apparence en entretien.

Je te le dis régulièrement, réaliser en entretien, c'est maîtriser tout un ensemble de règles, que l'on n'apprend pas forcément à l'école. Si tu n'es pas à l'aise avec ces notions, je peux t'aider à devenir performant en entretien.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.