décrocher un emploi sans expériences

Décrocher un job lorsqu’on n’a pas d’expérience est un parcours du combattant. Les recruteurs accordent encore beaucoup d’importance au diplôme mais aussi au nombre d’années passées dans le monde du travail avant de laisser une chance à un candidat.

« Nous n’avons malheureusement pas retenu votre candidature. Nous recherchons une personne un peu plus expérimentée, avec au moins 5 ans d’expérience ».  Quel candidat n’a jamais entendu cette phrase après avoir postulé à une offre d’emploi, qui pourtant, semblait correspondre à son profil ?

Et quelle réaction avons-nous tous eu à ce moment ? « Il faudrait déjà qu’on me donne ma chance pour que j’acquiers de l’expérience ! »

Ces 2 phases résument toute l’absurdité de la situation. D’un coté nous avons un recruteur qui recherche un candidat motivé, prêt à travailler, à s’impliquer dans le poste et de l’autre, un candidat motivé, prêt à travailler et à s’impliquer dans le poste. Sur le papier ça fonctionne. Mais il s’agit là de la théorie, parce qu’en pratique c’est très différent.

«Un jour j’irai vivre en Théorie, car en Théorie tout se passe bien.»

Le paradoxe du recrutement en France

Tous les ans de nouvelles personnes recherchent un emploi. Qu’il s’agisse de diplômés de l’enseignement supérieur, de filières professionnelles, ou de candidats sans aucune formation. Mais il y a un point commun parmi toutes ces personnes : lorsqu’elles sont à la recherche de leur 1er emploi, elles n’ont pas ou peu d’expérience professionnelle. Or la plupart des offres d’emploi qu’on retrouve sur Internet, sur Linkedin, sur différents job Boards, indiquent 2 ans, 3 ans, 5 ans d’expérience…

Je te rassure, chaque salarié a bien commencé à travailler, sans avoir d’expérience professionnelle. Eh oui il faut bien commencer quelque part !

Alors comment faire pour passer cette fameuse barrière des 2, 3, ou 5 ans d’expérience ?

La vitrine d’une boutique en travaux est-elle aussi attrayante qu’une vitrine de montres de luxe ?

Lorsque tu te promènes dans la rue, est-ce que tu t’attardes davantage sur la vitrine d’une boutique en travaux, dans laquelle tu peux voir des artisans poser du carrelage ? Ou bien sur la vitrine d’une boutique de montres de luxe (ou autres selon tes gouts) avec un éclairage subtil, une présentation claire des produits, une grande variété de gammes…

Tu te demandes peut-être pourquoi je fais cette analogie ?

Tout simplement parce que toi aussi, comme tout candidat, tu es une vitrine, et le recruteur est un passant qui se promène dans la rue.

Je veux que tu gardes cette image en tête c’est très important pour la suite.

Penses tu que la boutique en travaux ne pourra pas d’ici quelques semaines vendre elle aussi de superbes montres, avec de belles lumières et une jolie présentation ? Bien sûr que si, mais pas pour le moment.Toi aussi, comme cette vitrine en travaux, tu n’attires pas beaucoup les regards car tu n’as pas de jolies choses à montrer. Mais ce n’est qu’une question de temps, car une fois ton job décroché, tu pourras montrer une multitude de produits…

En attendant de décrocher un boulot, tu dois faire en sorte de mettre en valeur ta vitrine pour que les passants s’arrêtent, regardent et apprécient.

Pour cela tu peux créer une affiche que tu colleras sur la vitrine, sur laquelle on pourra voir les produits/services que ta boutique va vendre, et tous les bénéfices associés à ces produits. Tu peux mettre des couleurs pour attirer l’œil, pourquoi pas un écran sur lequel on voit une vidéo de ton futur produit en action… il y a une multitude de possibilités. Et cette affiche ne montrera plus les artisans qui posent le carrelage. Ils seront bien là, mais cachés derrière cette grosse affiche collée.

Vois-tu où je veux en venir avec mon histoire de boutique ? Même si tu n’as pas encore d’expérience, même si tu n’as pas 5 ans sur le poste, tu peux montrer au recruteur que tu as des choses à faire valoir et que tu peux tout aussi bien occuper ce poste que quelqu’un qui aurait davantage d’années de métier. Et pour cela il faut développer quelques outils.

Un CV professionnel

Ton CV doit être sobre, attention je n’ai pas dit austère, mais l’on ne doit pas penser qu’il a été rédigé par un enfant de 12 ans. On n’oublie donc les couleurs flashy, les émoticônes, les logos d’entreprise (qui prennent trop de place sur le CV) car oui c’est totalement déconseillé d’apposer les logos des entreprises sur un CV. Quel est la valeur ajoutée de mettre un logo si tu as déjà écrit le nom de l’entreprise ? AUCUN !

Le recruteur doit, en tout cas, penser que tu es déjà un professionnel et que tu es assez mature pour intégrer une entreprise. Et ça passe entre autres par le CV qui est un des éléments de ta vitrine.

Je parle ici de la forme du CV, je ne parlerai pas du fond, il faudrait faire un article entier là dessus.

Exemples de bons CV

 

 

Exemples de mauvais CV

Une lettre de motivation efficace

J'ai réalisé une vidéo sur les 5 erreurs à ne surtout pas faire dans la lettre de motivation. Je t'invite à aller la visionner. Ici aussi, la lettre de motivation est un élément incontournable de ta vitrine. Contrairement à ce que l'on croit, la lettre de motivation est encore utile et demandée par beaucoup de recruteurs. Alors pourquoi s'en priver si tu peux en faire un outil qui te permet de te démarquer des autres candidats et asseoir davantage ton professionnalisme et ton projet professionnel. Je ne vais pas, ici, développer plus sur la lettre de motivation puisque je ferai un prochain article sur le sujet.

Pas d'excuses sur l'orthographe

Une étude menée par l'agence d'Intérim Qapa auprès de 4,5 millions de candidats révèle que les femmes commettent 15 fautes d'orthographe dans leur CV, et 19 fautes pour les hommes. C'est énorme, en tout cas beaucoup trop pour un recruteur. Ces multiples fautes peuvent laisser penser au lecteur que le candidat n'a même pas pris le temps de se relire et manque donc de professionnalisme et de rigueur. L'orthographe peut apparaître comme un détail, sauf que ça n'en est pas. Un recruteur sera beaucoup plus attentif aux fautes d'orthographe d'un jeune diplômé ou d'un candidat sans expérience, qu'un salarié avec déjà quelques années dans le métier qui a eu l'occasion de prouver ses compétences.

Quand je parcours une candidature remplie de fautes d'orthographe, j'ai tout de suite une mauvaise image du candidat

Un profil Linkedin pour améliorer ta visibilité

Aujourd'hui, avoir un profil sur Linkedin est pertinent pour tous les candidats, qu'ils aient ou non de l'expérience. Cependant, Linkedin est un réseau social professionnel qui permet d'en dire davantage que sur un CV et une lettre de motivation. Et c'est là qu'il faut faire attention.

Tu l'as compris, tu dois montrer une image mature, professionnelle de ton profil. Les passants se sont arrêtés devant ta vitrine car tu as fait de la publicité. Cette publicité était bien ciblée et attrayante au point que les promeneurs se sont dirigés vers ta boutique.

Sur Linkedin c'est pareil. Les posts que tu rédiges, les vidéos ou articles que tu partagent...doivent contribuer à te donner une image professionnelle et mature. Le recruteur doit penser que tu es capable de t'intégrer rapidement dans le monde de l'entreprise. Oublie donc les vidéos humoristiques, les photos drôles, les partages d'articles trop populaires... tout cela ne contribuera qu'a te maintenir dans une rôle d'étudiant, de jeune pas assez mûr. Ces propos peuvent paraître caricaturaux, mais je t'assure, ils ne le sont pas.

L'expérience professionnelle ne fait pas tout

Depuis quand les personnes sans expérience professionnelle ne pourraient pas trouver d'emploi ?

Nous avons tous commencé quelque part et souvent sans expérience ou très peu. En effet, on peut avoir fait un stage ou une alternance d'1 ou 2 ans, ou même parfois quelques petit boulots de 3-4 semaines.

Alors pourquoi un recruteur exige 3 ans d'expérience au moins dans les annonces ?

Tout simplement pour se rassurer. Il va tout d'abord devoir faire un 1er filtre. L'expérience professionnelle est un des critères. Mais contrairement à ce que l'on pense ce n'est pas un critère de choix décisif. Eh oui tu es peut-être surpris mais c'est pourtant la vérité.

Quand un recruteur recherche un candidat, il dresse le portrait robot du profil idéal, je dis bien du profil idéal. Mais le recruteur sait que le candidat idéal n'existe pas. Le recruteur va donc lister un certain nombre de critères, et ensuite sélectionner les candidats qui se rapprochent le plus de ces critères, mais pas forcément des candidats qui "collent à 100%" aux critères car ÇA N'EXISTE PAS !

A ce stade de la lecture de cet article tu devrais être un peu plus rassuré 🙂 Tu comprends maintenant que l'expérience n'est qu'un critère parmi d'autres mais que tu peux malgré tout occuper un poste qui requiert 3 ans d'expérience avec un simple stage en entreprise que tu as effectué lors de ta dernière année d'études.

Une étude montre que 34% des recruteurs estiment que la personnalité est le critère de sélection n°1 chez un candidat.

En 2ème choix, arrivent les compétences techniques. Ce sont des données très importantes qu'il est nécessaire de connaître puisque tu va ainsi pouvoir ajuster ta stratégie de recherche d'emploi et la manière d'aborder les recruteurs.

Enquête réalisée par TTI Success Insights auprès d’une centaine de RH, recruteurs, managers et dirigeants.

Si tu n'a pas d'expérience professionnelle dans le domaine sur lequel tu postules, tu vas mettre en avant tes "soft skills" autrement appelés en français les savoirs-être. Oui en RH on aime bien les anglicismes et les mots compliqués, ça fait plus corporate 😉

Si tu n'as pas d'expérience professionnelle, il y a des qualités que les recruteurs affectionnent tout particulièrement. Je vais te les lister et t'expliquer pourquoi ils sont important dans ton cas précis. Prends bien note car tu vas devoir expliquer en quoi tu disposes de ces qualités et de ces traits de caractère, enfin de ces "soft skills" 🙂

  • maturité aussi bien personnelle que professionnelle = la maturité est une des notions qui distingue l'enfant de l'adulte. Cette maturité s'acquiert avec les expériences vécues, bonnes comme mauvaises.

Je ne sais pas si tu as encore compris où je veux en venir ! Allez je t'explique.

Est-ce que les échecs et/ou succès se résument à la vie professionnelle ? Est-ce que tu penses que c'est le travail qui engendre la maturité ?

La réponse est évidemment NON. La vie professionnelle fait partie de la vie de chaque individu, mais la vie est une notion plus étendue que tout cela. Il y a très certainement des éléments vécus qui t'ont fait grandir, qui t'ont donné des leçons, qui t'ont fait murir tout simplement. Cette maturité, aujourd'hui, te permet de prendre du recul, de la hauteur sur les choses. Les recruteurs apprécient particulièrement les personnes qui sont matures et qui ont déjà du recul sur la vie.

Et à ton avis, pourquoi un recruteur cherche un candidat avec 3 ans ou 5 ans d'expérience ? Car il a besoin que l'individu soit mature et non un jeune sortant d'école et ne "connaissant rien à la vie et au monde de l'entreprise". Je sais c'est caricatural mais certains (pas tous) pensent comme cela.

  • grande capacité d'apprentissage = que l'on soit très instruit ou non, nous apprenons tout au long de notre vie. Et si tu n'es pas d'accord avec cela, c'est que tu as encore beaucoup de choses à apprendre 😉

Je te livre donc ici une astuce : dire au recruteur que "tu es conscient qu'on apprend à tout age et qu'il est impossible de tout savoir quelque soit l'age que l'on a et que d'ailleurs tu ne sais pas tout." Être conscient de ne pas tout savoir est une très grande force. Là encore le signe de quelqu'un de mature et qui a compris les concepts de la vie. Peu importe qui est en face de toi, recruteur, chef d'entreprise, ami, collègue... cette affirmation ne peut pas être réfutée. Les réactions seront "ah oui tout à fait", "C'est vrai tu as raison", etc... L'idée étant de faire prendre conscience au recruteur que tu peux occuper ce poste puisque tu as la capacité d'apprendre, rapidement, et que donc il peut te donner ta chance.

  • excellent relationnel = une entreprise est faite d'individus, de collaborateurs avec lesquels tu seras amené à travailler. A bien y réfléchir, la plupart des postes sont interdépendants d'autres postes et donc d'autres individus. Cela veut dire que la qualité de ton travail va en partie dépendre de la qualité de tes collègues. Je dis bien "en partie". Tu vas me dire qu'on ne peut pas influer sur le travail d'une autre personne. Pas directement je te l'accorde, mais tu peux faire en sorte que ce ou ces collègues travaillent à ton profit. Cela est possible lorsqu'on a un bon relationnel en entreprise. Ça veut dire que tu es en capacité d'adapter ta communication à la personne qui est en face de toi. Je te conseille donc d'insister fortement auprès du recruteur sur le fait que tu es conscient de l'interdépendance des postes au sein d'une entreprise et que c'est par ton excellent relationnel que tu vas créer du lien et des relations de travail efficaces. Ça peut paraître "bête" de dire ça mais c'est diablement efficace face à un recruteur.
  • capacités de travail importantes = qui n'a jamais entendu dire que les étudiants ne travaillent pas ? Il n'y a pas de fumée sans feu je te l'accorde, il y a peut être une vérité derrière tout ça, mais ce n'est pas en tout cas ce que doit croire le recruteur. Au contraire même. Il est important de prouver que tu es un "bosseur". Que tu as les capacités de travailler dur, sur des sujets complexes et surtout d'aller au bout du projet. De prime abord, un jeune candidat peut inquiéter l'employeur sur sa capacité à s'adapter au rythme d'une entreprise, qui est un rythme différent de l'école, de la fac, du chômage... Si tu lis mon blog, tu sais que je répète que le recruteur ne te croira pas sur paroles. Tu vas donc devoir lui prouver que tu as une grosse capacité de travail. Essaie de trouver des illustrations par exemple sur tes horaires d'embauche et de débauche, sur le nombre de dossiers/sujets/missions que tu as du mener de front en même temps, sur ta capacité à mener un sujet à terme dans les délais impartis...
  • vision claire de ton projet de carrière = Ce dernier point vient finalement boucler la boucle. Un recruteur recherche un futur professionnel, mature capable de s'intégrer au sein d'une entreprise, de faire du bon travail au sein d'un collectif. La cerise sur le gâteau, c'est le candidat qui se projette dans l'avenir. Celui qui sait ce qu'il veut et qui a déjà réfléchi à son projet de carrière. Attention toutefois à ne pas être dans l'illusion. il faut garder un projet clair, réaliste. Si ton discours est totalement fantaisiste, cela aura l'effet inverse auprès du recruteur, c'est à dire qu'il pensera que tu es trop éloigné du "monde réel". Je t'invite à lire l'article que j'ai rédigé sur les entretiens pour jeunes diplômés.

Concrètement, comment je postule à une offre qui requiert 3 ans d'expérience ?

  1. Ton CV doit faire apparaître les soft skills mentionnés ci dessus. De plus la forme de ton CV est importante, prends exemples sur les bon CV vus précédemment.
  2. Concernant ta lettre de motivation : tu reprends les soft skills que tu as indiqués dans ton CV, mais cette fois ci en prouvant pourquoi tu disposes de ces savoirs-être. Je te donne quelques exemples pour illustrer mes propos.

Exemple : "Issu d'une famille de 3 enfants, et étant le plus âgé, j'ai du m'occuper régulièrement de mes 2 frères. Ce rôle m'a rapidement permis de gagner en maturité et d'être davantage responsable."

Exemple : "Lorsqu'une mission m'est confiée, même si elle s'étale dans le temps, je souhaite la mener jusqu'au bout afin de voir les résultats.

Exemple : "Le reporting est important dans une relation hiérarchique au travail. Cela crée de la confiance, de l'autonomie et de la fluidité dans la transmission des informations."

Je t'encourage vivement à aller voir ma vidéo sur les erreurs faites dans les lettres de motivation.

3. Si tu obtiens un entretien : La tenue vestimentaire est primordiale car la 1ère impression est importante. Sache que tu n'as pas droit à une seconde chance. Selon l'entreprise et le poste, adapte ta tenue.

Exemple : costume cravate / Tailleur jupe ou pantalon pour un poste de Cadre ou en contact avec du public/clients.

Exemple : pantalon chemise (repassée) pour des postes sans contact avec du public/clients

Attention à tes chaussures. Des chaussures abimées, sales, sont rédhibitoires et donneront une très mauvaise image de toi et de ton hygiène quel que soit le poste.

A NE SURTOUT PAS FAIRE : venir avec un jeans, T-shirt, baskets. Je te rappelle que le but est de prouver au recruteur que tu es mature personnellement et professionnellement et non pas de donner l'image d'un ado/étudiant.

4. Mail de remerciements : après l'entretien d'embauche 18% seulement des candidats envoient un mail de remerciements au recruteur. C'est trop peu alors que ce mail est une étape très importante dans le processus de recrutement.

L'objectif du mail de remerciement est de créer une relation avec le recruteur pour qu'il se rappelle de toi, qu'il t'identifie, et ainsi se démarquer des autres candidats.

Ce mail ne doit pas dépasser les 10 lignes, au delà c'est trop long à lire et ce n'est plus pertinent. Il doit être PERSONNALISÉ. C'est à dire que tu dois mentionner les noms des personnes qui t'ont reçu, mettre en avant 1 ou 2 points abordés durant l'entretien, et confirmer ta motivation à intégrer l'entreprise/le poste. N'oublie pas de le/les remercier pour le temps qu'ils t'ont consacré.

Astuce supplémentaire : En conclusion du mail, tu dois poser une question au recruteur, qui n'a pas été posée durant l'entretien. Cette question doit être pertinente et suffisamment ouverte pour que le recruteur te réponde. Eh oui l'idée est bien de créer une relation avec ce dernier. Il faut donc multiplier les échanges, sans tomber dans le harcèlement 🙂

5. Travailler son e-réputation et notamment à travers les réseaux sociaux. Je te conseille de changer les paramètres de confidentialité de tes comptes Facebook, Instagram, etc... pour ne pas laisser les visiteurs voir le contenu. Gare à ta photo de profil Facebook, qui elle, est visible par tout le monde.

Une étude menée par CareerBuilder auprès de 400 employeurs montre que 52 % des recruteurs ont déjà fait des recherches sur des candidats sur les médias sociaux, et 15 % ont l'intention de s'y mettre. 

Tu comprends l'importance de te créer une e-réputation professionnelle et Linkedin peut t'aider à faire cela, à condition de construire efficacement ton profil Linkedin. Je t'invite à aller voir ma page Linkedin si tu souhaites avoir un exemple de page optimisée.

Décrocher un job quand on n'a pas d'expérience est une histoire de posture

Passer la barrière des 3 ans, 5 ans d'expérience est possible en réalisant un ensemble de petites choses. Il n'y a pas de solution unique miracle qui permettrait à chaque candidat de trouver systématiquement un job. Ça serait merveilleux mais c'est totalement utopique. Tout est une question de posture, d'image renvoyée au recruteur, à l'employeur.

Les candidats qui obtiennent un poste ne sont pas forcément les plus compétents, par contre ils ont réussi leur entretien d'embauche !

Si tu mets en place la stratégie que je t'ai donnée, tu vas augmenter tes chances d'être contacté par un recruteur. Cependant c'est à toi de fournir le travail et d'être bon lors de l'entretien. Je ne peux pas t'aider dans cette étape.

Si tu as besoin d'aide pour tes entretiens j'ai un programme prévu pour ça. Je peux aussi jeter un œil à ton CV et à ta lettre de motivation si tu as des doutes sur leur efficacité.

Je souhaite que tu retiennes une seule notion de cet article : maturité. Toute ta candidature, du CV jusqu'au mail de remerciement en passant par ton profil Linkedin, doit être orientée "maturité professionnelle".

Le recrutement est un exercice subjectif

Combien de fois ai-je entendu un manager, un chef d'entreprise, dirent "il est pas mal lui", "j'ai senti un bon feeling", "elle a l'air de savoir ce qu'elle veut, je pense qu'elle a du potentiel".

Et pourtant ils ne connaissent pas les candidats, ils ont simplement échangé durant 30 minutes, 1 heure, parfois plus. Mais rappelle toi que le recruteur est humain. Peut-être que dans quelques années nous serons remplacés par des robots, mais pour le moment ce n'est pas le cas !

Tu dois donc séduire le recruteur, lui raconter une histoire, renvoyer l'image d'un candidat professionnel, sérieux. Toutes les étapes que je t'ai décrites dans cet article vont t'aider à captiver l'attention du recruteur et à l'inciter à te donner ta chance !

Je te rappelle que le recruteur doit filtrer les candidats et c'est la raison pour laquelle un des critères est le nombre d'années d'expériences. Mais tu sais maintenant que ce n'est pas un critère de choix décisif.

Alors courage, garde espoir !

    1 Response to "Comment décrocher un job quand on n’a pas d’expérience ?"

    • Xavier kakpossa

      Vraiment cool..et j’aimerais bien que vous m’aider d’avantage.Merci

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.